home

Le Nouveau Théâtre - Le Théâtre Verdi


Le 7 octobre 1865, eut lieu l´inauguration du Nouveau Théâtre ...

 

En 1783, fut construit le Teatro Nobile (le Théâtre de l´Aristocratie), et le 7 octobre 1865, veille de la Saint Siméon, date habituelle du début de la saison théâtrale, eut lieu l´inauguration du Nouveau Théâtre (appelé Théâtre Verdi après la mort du compositeur) avec au programme l´opéra „Le Bal masqué“ du même auteur.

 

Ce théâtre, le plus grand et le plus beau de la côte Est de l´Adriatique, symbolisait la richesse culturelle et sociale dont jouissait la ville de Zadar, et l´arrivée en Dalmatie de l´historicisme d´Italie du Nord et ses inévitables réminiscences Renaissance et classiques.

 

Ce luxueux édifice dessiné par l´architecte italien Enrico Trevisanato de Venise, pouvant accueillir 1500 personnes, comportait trois salles: une pour les représentations théâtrales, une pour les concerts et une salle de bal; leur aménagement ayant été confié aux meilleurs maîtres-artisans de Venise et de Vienne.

 

L´ingénieur  Mihovil Klaić supervisa les travaux et tous les corps de métier furent mis à l´honneur: en juillet 1864 les menuisiers Francesco Fabrovich et Caprara réalisèrent les loges, la décoration intérieure fut confiée à Carlo Franco qui élabora, fin 1864, sous les ordres directs de Trevisanato les dessins des dorures et sculptures sur bois d´après celles du Théâtre Fenice de Venise.

 

Carlo Franco effectua aussi les travaux du plafond, de la scène, des architraves, des pilastres et des frises. Il s´occupa également de la création des lustres, de la tapisserie des 75 loges, de la décoration de la loge impériale et des travaux de dorure. Le plafond („Le Triomphe de la civilisation“) fut peint par Antonijo Zuccaro, l´extérieur des loges, les balustrades et les éléments floraux sur fond bleu et rouge par Carlo Matesheg. Leone Bottinelli, artisan de Trieste, se chargea des caryatides en stuc dans la salle de concert et dans le hall.

 

Un document écrit de Giuseppe Sabalich évoque la splendeur du théâtre:

 

"L´architecture extérieure est néorenaissance. Sur le fronton de la façade de l´entrée principale, au-dessus des cinq grandes fenêtres surmontant les voûtes du porche, des bustes ornent les niches...Même architecture pour la façade donnant sur le Kastel, alors que celles nord et sud sont dénudées...

 

La salle de concert est somptueuse - parquet rutilant, deux lustres majestueux et trois miroirs grandioses- peut recevoir 400 personnes... Cinq portes donnent accès au vestibule puis à l´atrium avec salon  de repos et salon pour fumeurs“.

 

De vieilles photographies montrent un extérieur cachant le luxe et la richesse des décorations intérieures...

 

Le Théâtre Verdi, légèrement endommagé lors des bombardements de la Seconde Guerre mondiale, connut un triste destin à l´arrivée du communisme- abandon et dévastation, les dernières ruines n´étant déblayées qu´en 1974. Aujourd´hui plus aucune trace de ces deux théâtres.

 

 

 

Source: Marija Stagličić «Graditeljstvo u Zadru 1868.-1918.», Zagreb 1988.