home

Šimun Kožičić-Benja


Šimun Kožičić-Benja (Zadar vers 1460- Zadar, mars 1536), évêque et fondateur de l´imprimerie glagolitique à Rijeka naît dans une famille patricienne de Zadar - d´une mère vénitienne née Contarini.

 

Šimun Kožičić-Benja (Zadar vers 1460- Zadar, mars 1536), évêque et fondateur de l´imprimerie glagolitique à Rijeka naît dans une famille patricienne de Zadar - d´une mère vénitienne née Contarini. Ses parents le destinent à une carrière militaire, mais Šimun s´engage sur les voies du sacerdoce. Après des études à Rome, il devient en 1502 prêtre et administrateur à Zadar de l´Église Saint-Jean extra muros, puis plus tard archiprêtre de Pag. En 1509, le pape Jules II le nomme évêque de Modruš en pleine période d´incertitude suite à la défaite de l´armée croate face aux Turcs au champ de Krbavski en 1493. Benja participe activement au Concile de Latran en 1512, prenant la parole au cours de la sixième session pour mentionner la situation difficile de sa patrie (De Croatae desolatione-La Croatie isolée).

 

Des documents le disent de retour à Zadar en 1532 où il décède en mars 1536. Il est enterré dans l´église franciscaine Saint-Jérôme à Ugljan où son frère Ivan Donat fit ériger un monument à sa mémoire.

 

Son oeuvre la plus connue  „Psaltir“ est en fait un livret de prières chrétiennes fondamentales, psaumes et chants de messe, permettant aux fidèles d´acquérir les premières bribes de la lecture, grâce à la liste complète des caractères croates en écriture glagolitique en haut de la page de garde.

 

 

Il publia aussi le premier ouvrage de l´Histoire mondiale en croate, tout particulièrement l´Empire ottoman, qui pesa fortement durant des siècles sur l´histoire croate mais aussi européenne, et contribua au réveil de l´identité nationale croate. Les ouvrages de Kožičić, précieux témoins d´un patrimoine européen inestimable, ont pris place dans les plus grandes bibliothèques d´Europe.