home

Le Sphynx de Zadar


Parfois des éléments semblent être hors contexte, c´est le cas du Sphynx de Zadar, monument plus ou moins aux oubliettes du riche passé de la ville.

 

Parfois  des éléments semblent être hors contexte, c´est le cas du Sphynx de Zadar, monument plus ou moins aux oubliettes du riche passé de la ville.

 

Pour rejoindre le quartier de Brodarica, quoi de plus authentique que d´emprunter les „barkajoli“ (passeurs de barque) qui, en une minute trente, vous mènent du noyau historique de Zadar au quai opposé devant la maison Luxardo et l´ancienne usine Maraska. Après 10 minutes de marche le long de la mer, direction nord-ouest, vous arriverez dans un des plus beaux quartiers de la ville, où les villas du début du XXe s. sont toujours signe d´élégance. Devant l´une d´elles, votre regard s´arrêtera certainement sur une image assez décalée, un sphynx !

 

La Villa Attilia - c´est son nom - harmonieuse bâtisse la plus ancienne du quartier, fut construite en  1901 par Giovanni Smirich (Zadar, 1842-1929), célèbre restaurateur, peintre académique et historien d´art, natif de Zadar. Après des études à Sienne, Florence et Venise, Giovanni Smirich se consacra à l´étude et à la restauration de nombreux monuments historiques de Zadar (Saint-Donat, Saint-Chrysogone et Sainte-Anastasie), il est aussi l´un des fondateurs du Musée d´Archéologie et un peintre talentueux dont, malheureusement, la plupart des toiles furent détruites dans les flammes au cours des bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Il s´installa à Zadar avec son épouse Attilija Spineda de Cataneis, rencontrée à Venise; de leur union naquirent cinq enfants.

 

À la mort de son épouse en 1918, Giovanni Smirich aménagea le jardin de la villa dans le pur esprit des XIXe et XXe siècles avec exèdre et grotte en pierre. Les époux ayant eu un intérêt commun pour l´Égypte, il entreprit, à la mémoire de sa bien-aimée, d´ériger la réplique d´un sphynx. Monument en béton assez singulier avec un aigle en relief sur la partie antérieure, une épée insérée dans des doigts griffus protégeant un petit vivier en forme de coquillage. Après la nationalisation de la villa sous le régime communiste yougoslave et diverses rumeurs de trésors enfouis sous le sphynx, le vandalisme eut raison du monument.

 

La légende dit que le shynx aurait le don d´exaucer les voeux des amoureux, alors ... un petit tour jusqu´à Brodarica en vaut bien la chandelle!

 

 

Autre détail égyptien dans Zadar: dans le quartier de Voštarnica, il vous sera peut-être donné d´apercevoir une pyramide miniature.

  • Carte