home

Donat - Le saint évêque


Saint Donat (seconde moitié du VIIIe s. – vers 811), célèbre évêque et diplomate de Zadar.

 

Saint Donat (seconde moitié du VIIIe s. – vers 811), célèbre évêque et diplomate de Zadar.

 

L´histoire dit que Donat (du latin Donatus – „cadeau de Dieu“) est né dans la seconde moitié du VIIIe s. dans une famille patricienne de Zadar.

 

Saint Donat, homme d´église mais aussi actif et fin diplomate, fut déjà mentionné par Daniele Farlati (1690-1773), éminent jésuite, dans son monumental ouvrage Illyricum sacrum publié à Venise en 1775 et par Einhard (Eginhard ou Einhardt, 775–840), historien franciscain et biographe de Charlemagne, dans son ouvrage Annales Regni Francorum de 805, qui évoque que Donat rendit visite à l´empereur carolingien en 806 à Diedenhofen (aujourd´hui Thionville ), et d´après les chroniques de Donald, une autre réunion eut lieu la même année après Noël à Salzburg. Son talent de médiateur fut mis à contribution lorsqu´il négocia avec le doge vénitien Beato, à Constantinople en 804 à la cour de l´empereur byzantin Nicéphore Ier,les frontières d´un thème byzantin et du territoire croate en Dalmatie. Le traité d´Aix-la-Chapelle qui en découla en 1812 scella la réconciliation de l´Orient et de l´Occident- Byzance reçoit la Vénétie et la Dalmatie et reconnaît Charlemagne comme Empereur d´Occident.  Zadar et autres villes de Dalmatie (Kotor, Dubrovnik, Split, Trogir, Rab, Krk et Osor), bien que dans le cadre d´une province byzantine, conservaient une large autonomie et restaient maîtres des voies maritimes et commerciales et ce jusqu´au XIIe siècle.

 

C´est sous l´impulsion de Donat que fut édifiée à Zadar la monumentale Sainte-Trinité au début du IXe s. dont l´architecture a certainement été influencée par les chapelles palatines de Ravennes et d´Aix-la-Chapelle, que l´évêque avait eut l´occasion d´admirer lors de ses voyages.  Depuis le XVe s. l´édifice, où son corps fut déposé vers l´an 811, porte son nom. En 1622, au temps de l´archevêque Stella, les restes de l´évêque furent déplacés sous le maître-autel. En 1798, sous administration autrichienne, l´église est désacralisée et séparée du palais épiscopal et en 1809, les restes du saint évêque sont transférés dans la Cathédrale Sainte-Anastasie, anciennement Cathédrale Saint-Pierre, où se trouve un sarcophage renfermant les reliques de la sainte remises à l´évêque Donat par l´empereur Nicéphore Ier. Il en fut de même pour les reliques de saint Chrysogone et celles des saintes Irène, Agape et Chiona de Solun, religieuses persécutées au temps de l´empereur Dioclétien.

 

 

Église Saint-Donat, rotonde préromane monumentale et pratiquement emblème de la ville, est un lieu incontournable dans la visite de Zadar.